Le Vignoble Stang ar Grapill de Brézoulous

Présentation portail entrée parcelle

vidéo des travaux sur parcelle 2021
( Apposer souris sur texte pour Stopper défilement )
Page 1/3

Nous avions l’ambition de faire des coteaux de Brézoulous une terre viticole.
Tout s’y prêtait : un coteau abrité, bien ensoleillé, exposé au sud, un terrain propice à l'encépagement.

Après les fastidieuses étapes de défrichage, de désempierrage, de chaulage, de labourage, de clôture du terrain et, enfin, de plantation,
cette fois, ça y est, notre terrain ressemble à un vignoble... Le Coteau de Stang ar Grapill est né !

1.000 pieds de vigne, 500 de Chardonnay, 500 de Gamay sur près de 2.000 m² !

Ca vous a de la gueule, non ? Deux mètres entre chaque rangée, un mètre entre chaque pied. Comme des métronomes !

On se prendrait presque pour des pros... Allons, ne soyons pas faussement modestes, on est très fiers du travail accompli !

Sans la farouche volonté de Yann, sans la disponibilité de Jean Guy et de Gilles, sans l’engagement de nos adhérents, sans le travail de terrain de nos valeureux «Viticulteurs», rien n’aurait été possible.
Page 2/3

Merci à tous ceux qui ont participé à la première étape de cette belle aventure.

Merci à Greencap qui nous a prêté sa tarière. Du matériel de pro. Mais quelle efficacité !

1.000 trous à creuser, ce n’est pas rien comme on peut l’imaginer. Presque facile quand on est bien équipé...

Merci à Jean Matthieu d’avoir confié son précieux tracteur à Gilles, conducteur de travaux émérite.

Merci Véro, Jean Guy, Yann et les autres adhérents trop nombreux pour être cités pour leurs efforts conjugués et leur efficacité de planteurs.

A Christian, pour un bînage efficace.

Merci à Véro et à Yann d’avoir immortalisé ces moments qui resteront un témoignage pour les inombrables générations à venir.
Page 3/3

Maintenant, chaque jour, nous veillerons sur ce bien précieux.

Nous prierons gentiment les grandes oreilles de nous épargner,les chevreuils de gambader ailleurs,
ou ... les sangliers de fureter dans les champs voisins...

... Et nous attendrons que les petites abeilles de Jean Guy polinisent nos belles fleurs.

... Et nous attendrons patiemment de pouvoir récolter les belles grapppes que le chaud soleil de Brézoulous fera murir.

... Et nous serons heureux de pouvoir déguster, dans un proche avenir, ce nectar qui flattera notre palais.


Et que vive Stang ar Grapill !

Les grands travaux sur la parcelle

 Slide d´images 
Défilement auto 8 sec /*/ ou appel par Flèches